Le boum économique de Bordeaux

Avec plus de 7 millions d'habitants dans sa communauté urbaine, Bordeaux est la cinquième métropole la plus peuplée de France. Avec son port, son aéroport international, le développement des lignes de chemin de fer rapide, cette ville au climat du sud attire de plus en plus d'activités industrielles et tertiaires. Véritable centre économique du Sud-ouest de la France, son essor va encore être stimulé par la mise en place du projet Bordeaux-Euratlantique.

Le secteur primaire de la région est essentiellement lié à la viticulture. Le prestige de la "capitale mondiale du vin" octroie une image de perfection et de douceur de vivre à la région. Du côté de l'industrie, la région abrite des activités essentiellement tournées vers la haute technologie. Construction automobile avec Ford, pneumatiques avec Michelin, et surtout aéronautique avec Dassault, EADS, Thales et Safran (ex SNECMA). Sont produits : le cockpit de l'Airbus A380, les propulseurs d'appoint de la fusée Ariane et le missile M-51, vecteur de l'arme nucléaire. En cours de développement en banlieue, le laser Mégajoule est un projet de 2 milliards d'euros destiné à l'outil de dissuasion nucléaire. L'agroalimentaire (vin et spiritueux), la pétrochimie et l'industrie pharmaceutique sont aussi présents. L'activité portuaire gère 9 millions de tonnes de marchandises chaque année, dont près de la moitié d'hydrocarbures. Les services sont dominants et concernent 80% de la population active. Commerces, transport, activités financières et entreprises diverses, sans oublier le tourisme qui attire plus de 2,5 millions de visiteurs annuels.

On ne peut parler de l'activité économique de la capitale girondine sans citer la plus grande opération d'aménagement en France : le projet Bordeaux-Euratlantique. La transformation de l'infrastructure portuaire a laissé de grandes surfaces libres en plein centre-ville à proximité de la gare Saint-Jean. S'appuyant sur une desserte ferroviaire, autoroutière et aérienne performante qui met Bordeaux à seulement deux heures de Paris et une heure de Toulouse en train, l'idée est née de créer un aménagement urbain en centre-ville, connecté avec plusieurs autres sites en banlieue afin de créer une synergie et de stimuler le tissu économique et industriel de la région. À terme, d'ici 2020, la ville gagnera 30 000 habitants et 20 000 emplois seront créés.

La ville de Bordeaux, grâce à sa position portuaire et centrale, a toujours été favorisée du point de vue économique. Les projets en cours de développement montrent que l'histoire ne fait que continuer.